pourlescelibataires.com
sextoys
Sexo

Les sextoys : un petit pas pour l’Homme, un grand pas pour le plaisir ! – CommentFaireLamour.co

La France, pays des droits de l’Homme et de la supposée liberté d’expression reste une terre traditionaliste, conservatrice, voire puritaine quand on aborde le thème de la sexualité. Certes, des pas de géant ont été accomplis depuis la contestation massive des premières images de personnes dénudées à la télévision, mais nous sommes encore bien loin d’une totale franchise et de renier des tabous largement ancrés dans la conscience collective.

Une femme aimant se faire plaisir est toujours décrite comme à la limite de la perversité et les pratiques les moins reconnues (ou utilisées) souvent comparées à des déviances extrêmes, presque dangereuses (SM, échangisme, exhibitionnisme voire même sodomie ou fellation selon les critères).

L’utilisation des sextoys, pourtant plutôt répandue, ne déroge pas à la règle. Alors pourquoi tant de pudeur et de dissimulation ? Pourquoi s’ériger contre l’envie de découvrir les plaisirs du corps et d’une sexualité entièrement assumée ? Sans doute par manque de connaissances…

Les sextoys comme moyens de communication entre deux amants

S’il y a bien une vérité incontestable dans le domaine de la sexualité, c’est que la perception et les implications psychologiques de l’acte varient en fonction du sexe des individus.

Alors que les hommes y voient un enjeu de domination, de démonstration de leur virilité basé sur la performance, les femmes, elles, s’épanouissent au contact des émotions de l’instant présent. Les caresses, baisers et préliminaires ont alors beaucoup plus d’importance que le coït, qui n’est plus une finalité, mais une partie d’un  tout, bien plus large.

C’est précisément à travers cette différence de perception que les sextoys trouvent leur utilité. Ils s’érigent en objets de plaisir, de découverte et d’originalité, permettant aux couples de ne pas s’épuiser sur les chemins de la routine et de la répétition.

En quelques mots, stimulateurs, masturbateurs, canards et autres rabbits ne sont rien d’autre que des outils permettant aux amants de prendre connaissance de leurs corps, de partager de nouvelles expériences et de pimenter leur sexualité, pour véritablement évoluer sur la même longueur d’onde. Doit-on y voir une raison de s’offusquer ? Vraiment ?

Les sextoys comme preuve d’un désir assumé

Pulsions sexuelles, désir de caresses ou de petits plaisirs coquins… autant de besoins ressentis par tous, de manière récurrente. Seulement voilà, dans le contexte actuel, on compare souvent l’excitation et l’hédonisme à de la perversité.

La masturbation, largement favorisée par nombre de gadgets, est l’une des cibles prioritaires de l’étroitesse d’esprit et des jugements de valeur. Pourtant, il est à parier que ces mêmes personnes qui se présentent en tant que détracteurs des sextoys s’autorisent  quelques moments de douceur, dans leur intimité.

Est-ce si malsain de vouloir conférer à ces instants de soulagement un caractère plus réel, plus sensuel et un panel de ressentis physiques plus dense ? Pourquoi avoir honte de vouloir se donner du plaisir et de bien faire l’amour ?

Cela reste à débattre, mais ce qui est certain, c’est que les sextoys s’installent peu à peu comme des valeurs sûres, permettant aussi bien de relativiser la solitude et la frustration du célibataire, que de placer un couple sur la voie de l’extase et de la symbiose, de par le lien de confiance mis en exergue au moment de leur utilisation.

Pour résumer : faire l’amour avec des sextoys, cela change quoi ?

C’est ce que tout le monde se demande au moment de tenter une nouvelle aventure. Vais-je y gagner quelque chose ? Cela va-t-il révolutionner mon quotidien ?

À ces questions, seule l’expérience pourra répondre. Et puis concrètement, utiliser un stimulateur de prostate, un moulage ou un vibromasseur télécommandé sont des cas de figure bien différents.

Seul(e) ou à deux (voire plus), c’est en tout cas le plaisir, la recherche de nouvelles sensations et la liberté corporelle qui sont au centre de l’utilisation de ces machines à bonheur.

Rien ne dit que s’en procurer nous force à les utiliser de manière régulière. Mais voilà un moyen concret d’explorer de nouveaux territoires, de s’assumer en tant qu’individu, sans se cacher derrière une masse faisant de la pseudo bienséance une valeur commune nécessaire.

Le plaisir sexuel a toujours été au cœur des interactions sociales. Il n’y a par conséquent aucune honte à vouloir se faire du bien. Il ne nous reste alors qu’à nous demander si nous voulons rester dans le classicisme ou tenter d’élargir le spectre des plaisirs atteignables.

Quoi qu’il en soit, les sextoys sont clairement des outils de diversification recommandés pour pimenter vos soirées amoureuses, passer du bon temps seul(e) et partir à la découverte de votre corps. Après tout, il n’est jamais trop tard pour apprendre !

A lire aussi

La sodomie : comment la pratiquer sans douleur ?

Irene

Wyylde ou Jacquie et Michel Contact : lequel des deux réseaux libertins choisir ?

administrateur

Les stimulateurs clitoridiens : pourquoi et comment en choisir ?

administrateur

Pourquoi les mecs aiment les garces ?

Irene

La séductrice est t’elle manipulatrice ?

Irene

Comment éviter les pannes sexuelles ?

administrateur