pourlescelibataires.com
Image default
Sexo

La sodomie : comment la pratiquer sans douleur ?

La vie sexuelle des couples regorge de pratiques intimes dont la sodomie, appréciée par plus d’un. Pour la plupart des hommes, c’est un fantasme. Quant aux femmes, les avis sont partagés. Certaines la pratiquent pour faire plaisir à leur homme, sans réellement y prendre du plaisir, d’autres y trouvent du plaisir et d’autres encore la refusent systématiquement pour diverses raisons. Si pour votre plus grand bonheur, votre partenaire fait partie des deux premières catégories, voici quelques astuces pour pratiquer la sodomie sans douleur.

Consentement des deux partenaires pour une sodomie parfaite

La sodomie ne doit pas être exigée par l’un des deux partenaires. Il faut forcément que le plaisir de la pratiquer soit partagé. Ensuite, pensez à apprêter le terrain. C’est-à-dire qu’avant l’acte, la femme doit s’assurer d’une propreté irréprochable pour éviter aussi bien les déconvenues que des infections. Pour faciliter cette tâche à votre partenaire, une petite douche en amoureux fera l’affaire et mettra votre conjointe un peu plus en confiance.

Des précautions importantes et obligatoires pour réussir une sodomie sans douleur

Ici les préliminaires sont capitaux et l’homme doit être très patient et savoir utiliser ses doigts pour les caresses au niveau des fesses et toute la zone érogène autour de l’anus. Vous devrez veiller à ce que votre partenaire soit détendue et très excitée pour faciliter la dilatation de son orifice anal. Aussi l’utilisation des lubrifiants vous aidera énormément. Dans un premier temps, introduisez délicatement un doigt, ensuite deux, voire plus si possible dans l’orifice, puis commencez la véritable pénétration avec la verge bien lubrifiée. Tout ceci doit se pratiquer avec une infinie douceur mêlée de tendresse et avec des mouvements de va –et- vient progressifs avant la pénétration totale.

Les positions adéquates pour une sodomie avec succès

La position la plus simple, et la plus facile de la sodomie surtout, pour les non-habituées, est la levrette. Néanmoins, si votre conjointe est bien excitée et la zone bien lubrifiée, osez d’autres positions du Kâma-Sûtra telles que le missionnaire, le latéral, l’épicurien, la lionne ou la super stimulante. La position à adopter pour cette pratique sexuelle est importante, car un mauvais choix peut entraîner des douleurs à votre partenaire.

Près de 200 conseils issu d’une longue expérience,

ce livre vous révèle tout ce que vous auriez dût savoir depuis longtemps pour être le meilleur coup de sa vie ! C’est par ici que ça se passe.

La sodomie, une technique sexuelle douloureuse ou non ?

Cette pratique de plus en plus répandue est vécue et appréciée différemment d’un couple à un autre. Lorsqu’une femme a la malchance de tomber sur un partenaire un peu macho qui considère que la sodomiser est un acte de soumission de sa part, alors la partie est perdue à l’avance. Tout simplement parce qu’il y a de fortes chances qu’il ne respecte les démarches élémentaires qui rendent l’acte agréable. Alors cette pratique sexuelle risque de laisser à sa partenaire des souvenirs amers puisque l’orifice anal brutalisé subira certainement des déchirures et des sensations de brûlure peu commodes. La sodomie est une sorte d’apprentissage qui s’apprécie au fur et à mesure et vous ne finirez pas l’adopter totalement qu’après découverte de toutes les techniques qui la rendent très excitante voire entraînant l’orgasme.

A lire aussi

Comment (vraiment) bien baiser ?

administrateur

Femmes : comment faire l’amour à un homme ?

Irene

Cunnilingus ou comment réussir à faire jouir une femme !

administrateur

3 choses à savoir pour atteindre l’orgasme avec un massage prostatique

administrateur

Bien faire l’amour sauvagement ? Comment faire ?

administrateur

3 choses à connaître pour donner un orgasme en touchant les seins

administrateur