pourlescelibataires.com
Image default
Sexo

Amour sans pénétration : guide ultime pour atteindre l’orgasme

Amour sans pénétration : guide ultime pour atteindre l’orgasme
5 (100%) 1 vote[s]

L’orgasme est une forme de plaisir intense que l’on peut ressentir quand on fait l’amour. S’il est simple à atteindre pour les hommes, il est un peu plus complexe pour les femmes. Quel que soit le cas, le moyen le plus connu pour l’atteindre est la pénétration. Cependant, pour faire jouir son partenaire, il n’est pas obligatoire de passer par cette dernière. En effet, avec des méthodes simples, mais efficaces, il est possible de jouir et de faire jouir son partenaire. Si vous vous demandez comment y arriver, ce guide devrait vous intéresser.

Pratiquer le cunnilingus

Le cunnilingus est une pratique sexuelle orale qui consiste à stimuler les organes génitaux de la femme grâce à la langue et aux lèvres de la bouche. Faire un cunnilingus à son partenaire revient à lui caresser, lécher, sucer et même mordiller toute la zone autour de son pubis. Très apprécié des femmes lorsqu’il est bien effectué, le cunnilingus est un excellent préliminaire.

En pratiquant le cunnilingus, vous devez garder à l’esprit que l’idée est de stimuler le clitoris ou le vagin en alternant différents mouvements. Le clitoris étant la zone la plus sensible du corps féminin, il est très réceptif aux stimulations. Cela est dû au fait que cet organe possède près de 8 000 terminaisons nerveuses.

Toutefois, faire jouir son partenaire avec cette méthode n’est pas aussi facile que cela en a l’air. En effet, pour réussir le cunnilingus, il est nécessaire de savoir comment s’y pendre. Pour cela, vous devrez d’abord suivre certaines règles, déterminer ensuite la zone qui excite le plus votre partenaire puis connaître la posture à adopter.

Respecter certaines règles

Avant de vous lancer, si vous avez une barbe, vous devez vous assurer qu’elle ne gratte pas trop. Cela peut causer des irritations à votre partenaire. Si votre barbe n’est pas douce, il est préférable de la raser. Assurez-vous ensuite d’être propre. Puisque vous aurez à vous servir de vos mains et de vos doigts, vous devez faire en sorte qu’elles soient propres. Enfin, trouvez son clitoris. Il gonfle au fur et à mesure que la femme est excitée. En écartant les lèvres du vagin, vous ne pourrez pas le rater.

Trouver la zone qui excite le plus son partenaire

Il est important de rappeler que chaque femme est différente. Il n’existe donc pas de mode d’emploi garantissant le succès d’un cunnilingus. Vous devez alors vous assurer de trouver chez votre partenaire la zone qui l’excite le plus. Pour trouver cet endroit, il est indispensable d’explorer avec la langue le sexe du partenaire. Cela ne doit pas se faire de manière frénétique, mais plutôt avec délicatesse et douceur. Dans le cas contraire, vous risquez de blesser votre partenaire.

Les mouvements de votre partenaire, ses paroles ainsi que ses gémissements vous aideront à identifier l’endroit qui l’excite le plus. Une fois que vous avez identifié cette zone, vous devrez y rester afin de lui donner plus de plaisir. N’oubliez pas de faire usage de vos mains en caressant les hanches, les fesses et les seins de votre partenaire. Pour augmenter son excitation sexuelle, n’hésitez pas à parcourir tout son corps.

Les positions à adopter pour pratiquer le cunnilingus

La position classique pour pratiquer le cunnilingus est celle du missionnaire. La femme est alors allongée sur le dos tandis que son partenaire est allongé au niveau de son pubis. Cette position a pour avantage d’être confortable et permet de rester installé pendant longtemps. En dehors du missionnaire, la position du 69 permet également de faire le cunnilingus. Pour effectuer cette position, l’un des partenaires s’allonge sur le dos et l’autre se place au-dessus dans le sens opposé.

Expérimenter le hotdogging et le sexe virtuel

Pour faire monter le plaisir chez votre partenaire sans avoir recours à la pénétration, vous pouvez aussi tenter le hotdogging. Son nom fait référence au hot-dog, un sandwich dans lequel l’on place une saucisse dans un morceau de pain. Le hotdogging est une technique qui consiste à glisser le pénis entre les fesses de la femme puis à effectuer des va-et-vient plus ou moins rapides. C’est une pratique idéale pendant les préliminaires et elle peut conduire à la jouissance des deux partenaires.

Cette technique est particulièrement intéressante pour les femmes réticentes à passer le cap de la sodomie et qui souhaitent jouir. Elle est aussi conseillée pour les femmes qui ressentent des douleurs pendant la pénétration. De plus, le hotdogging est une pratique qui est recommandée après l’accouchement. Il permet aux partenaires de renouer avec leurs rapports intimes.

Le sexe virtuel est également une technique qui permet d’atteindre l’orgasme sans avoir recours à la pénétration. Il est le premier allié de l’amour à distance et permet à deux partenaires de faire l’amour par écrans interposés. Cela peut se faire par texto, par messages privés sur les réseaux sociaux ou encore via des plateformes de chat sexe. Si vous optez pour ces plateformes, vous serez ravis des possibilités qui vous sont offertes pour optimiser votre plaisir.

Rechercher le point G du partenaire

Après avoir obtenu la stimulation à l’intérieur du vagin suite à vos mouvements de langue sur le clitoris, vous ne devez pas vous arrêter. Vous pouvez continuer en insérant un de vos doigts à l’intérieur du vagin et chercher à atteindre la zone dite du point G. Elle n’est pas très loin dans le vagin. Pour y accéder, faites glisser votre index dans le vagin et remontez délicatement vers le haut. Vous sentirez une zone légèrement rugueuse : il s’agit du point G.

Il est recommandé de stimuler cette zone, car les points de pression qui y sont exercés sont particulièrement agréables pour la femme. Lorsque vous aurez repéré le point G de votre partenaire, vous devrez y faire des cercles ou effectuer des va-et-vient à l’aide de votre doigt. Ce faisant, vous pourrez le stimuler. Lorsque vous effectuerez ces différentes actions, votre partenaire appréciera et vous le fera savoir par ses gémissements.

En fonction de sa réaction, vous pourrez adapter vos mouvements afin de lui procurer encore plus de plaisir. Vous pouvez alors continuer vos va-et-vient comme s’il s’agissait d’une pénétration classique tout en faisant attention à la fameuse zone du point G.

En ce qui concerne le nombre de doigts que vous devez insérer, il est important de savoir qu’il n’y a pas un nombre fixe. Cela dépend de la sensibilité de votre partenaire. Vous ne devez pas lui demander. Vous devez plutôt essayer de ressentir ce qu’elle apprécie en analysant ses réactions aux stimulations que vous effectuez sur son organe génital.

Pour accéder au point G, un seul doigt peut suffire. Néanmoins, utiliser plusieurs doigts peut aussi être satisfaisant pour votre partenaire. Si vous choisissez d’utiliser plusieurs doigts, vous devrez alterner les phases de pression ou de rotation sur le point G avec la pénétration digitale. L’essentiel est de continuer à érotiser cet endroit, car plus la femme sera habituée, plus elle prendra du plaisir.

Stimuler le col de l’utérus et utiliser des stimulateurs clitoridiens

Situé tout juste à l’entrée de l’utérus au fond du vagin, le col de l’utérus est une zone qui n’est pas facile d’accès. En fonction de la femme, cette zone que vous explorerez peut être décalée de quelques centimètres. Pour atteindre cet organe, vous devrez faire usage de vos doigts. Grâce à des positions telles que celle de la cuillère ou celle des jambes relevées vers le haut vous aurez plus de facilité à accéder à cet organe. Une fois qu’il est atteint, votre partenaire vous le fera savoir.

En stimulant cet organe intense et vibrant, il est possible de procurer du plaisir à la femme et de la conduire à ce que l’on qualifie d’orgasme cervical. Grâce à cet orgasme, vous rendrez votre partenaire folle de plaisir.

Utiliser un stimulateur clitoridien

Amour sans pénétrationLes stimulateurs clitoridiens sont des objets efficaces pour atteindre l’orgasme chez la femme. Ils sont équipés de buses de petite taille qui passent au-dessus de clitoris et produisent de puissantes impulsions qui vous feront vibrer.

Ces vibrateurs soniques existent en différents modèles dont les plus efficaces sont ceux de type womanizer. Contrairement aux sex-toys classiques, ils stimulent le clitoris grâce à leurs ventouses qui produisent des ondes de pression profondes qui pénètrent la structure interne du clitoris. L’utilisation de stimulateurs garantit l’atteinte rapide de l’orgasme chez les femmes. Il est donc possible d’avoir des orgasmes multiples en utilisant ces appareils.

Pratiquer la mazophallation

Cette pratique est également connue sous le nom de cravate du notaire ou de branlette espagnole. Elle consiste pour la femme à masturber le sexe de son partenaire à l’aide de ses seins. Elle s’avère très excitante pour l’homme comme la femme, surtout lorsqu’elle est pratiquée avec passion.

Cette technique est fortement conseillée pour les femmes ayant une poitrine généreuse. En effet, ces dernières peuvent se permettre plus de fantaisies et ont plus de facilité à créer un orifice pénétrable pour l’homme avec leurs seins. Pour celles ayant de petits seins, il est inutile de complexer. Les poitrines de petite taille étant généralement fermes et bien formées, il est bel et bien possible de pratiquer la cravate du notaire.

Quelle que soit la taille de sa poitrine, certaines astuces permettent de pratiquer avec succès la branlette espagnole. Ainsi, pour faciliter cet acte sexuel, les partenaires peuvent utiliser du lubrifiant sexuel parfumé afin de graisser le pénis et les seins. En plus de faciliter la branlette, il permet à l’homme de sucer les seins de la femme et de lui donner du plaisir. Aussi, en vous procurant un soutien-gorge push-up, vous pourrez remonter et recentrer votre poitrine. Grâce à cet accessoire, le pénis peut rester dans le droit chemin.

Tenter le dry humping

Le dry humping est une technique assez particulière pour faire l’amour sans pénétration. Cette technique consiste à mettre en contact ses parties génitales contre celles du partenaire tout en étant habillé. Pour faire monter l’excitation de votre partenaire jusqu’à la faire jouir, vous devrez accompagner vos frottements et vos caresses de baisers vifs et langoureux. Si vous avez envie de vous laisser aller avec votre partenaire dans un endroit public ou insolite, c’est une technique que vous devriez essayer.

Pour pratiquer le dry humping, il est recommandé de porter des vêtements assez fins. Votre partenaire pourra ainsi plus facilement entrer en contact avec votre sexe. En ce qui concerne la position à adopter pour faire le dry humping, vous pourrez pimenter vos ébats en vous montrant inventif. Vous pouvez par exemple vous mettre debout et mettre une jambe autour de la taille de votre conjoint.

Pratiquer la fellation

Si le cunnilingus est réservé aux femmes, la fellation quant à elle est une pratique dévolue au plaisir masculin. Elle consiste pour la femme à stimuler le sexe de son partenaire avec sa bouche. Sa réussite dépend du savoir-faire de la femme, mais aussi de l’observation de certaines règles. Vous devrez alors :

  • choisir la position qui vous semble le plus confortable ;
  • vous mettre en face du sexe de votre partenaire ;
  • bien lubrifier le sexe ;
  • et privilégier la douceur pendant la succion de l’organe génital.

Ces différentes astuces vous permettront de stimuler le sexe de votre partenaire et vous aideront à le faire jouir. Pour faire monter le niveau d’excitation du partenaire, il est possible d’aller plus loin en pratiquant la gorge profonde. Elle procure à l’homme un sentiment de domination particulièrement excitant. Toutefois, il est indispensable que les deux partenaires soient consentants avant de la pratiquer.

Effectuer le massage tantrique et le coït intercrural

Le massage tantrique est un bon moyen de découvrir de nouvelles sensations et d’augmenter le sexuel chez votre partenaire. C’est également un excellent moyen de redécouvrir votre corps et celui de votre partenaire. Pour pratiquer cette technique, il est nécessaire de masser, de toucher son partenaire à tour de rôle puis de laisser monter le désir chez lui.

Le coït intercrural est une méthode qui consiste à simuler une pénétration vaginale en serrant le pénis entre les cuisses du partenaire. Afin de faire profiter le partenaire, vous devrez vous placer le plus proche possible de son organe sexuel sans céder à la tentation de la pénétrer.

A lire aussi

Les positions sexuelles pour tenir plus longtemps au lit

administrateur

Faire l’amour, c’est bon pour la santé !

administrateur

Comment trouver le point G d’une femme ? 4 erreurs à éviter !

administrateur

Comment exciter votre partenaire ? 10 choses à faire pour la rendre folle !

administrateur

4 conseils de lesbiennes à lire absolument pour mieux la faire jouir

administrateur

Comment bien faire un cunnilingus ?

administrateur