pourlescelibataires.com
Nouveau mec
Couple

Nouveau mec : 10 trucs pour savoir si c’est le bon

« J’ai rencontré l’homme de ma viiiiiie ! » Pour éviter de s’enflammer (encore) trop vite, on se pose les bonnes questions. Alors, on fuit ou on fonce ?

A celles et ceux qui ne comprennent pas le second degré, passez votre chemin ! Cet article n’est pas pour vous.

1 – L’alchimie physique

On fuit : si dès le premier bisou, on sent qu’un truc ne passe pas. Il est beau, intelligent, il a tout pour plaire et pourtant, ça ne nous fait ni chaud ni froid. Imaginez un peu ce que ce sera au lit ! Inutile de se voiler la face. Si on est incompatibles sexuellement, la relation est vouée à l’échec.

On fonce : si dès qu’il nous touche, on a envie de hurler « tu m’excites, j’en peux plus. Prends-moi, là, maintenant, tout de suite ». Si on aime le dévorer du regard, l’embrasser passionnément, qu’on a tout le temps envie de lui et qu’on ressent un manque quand il n’est pas là…

2 – Est-ce qu’avec son ex, c’est fini de chez fini ?

On fuit : s’il a l’air au fond du gouffre quand il évoque sa dernière relation. « J’étais très amoureux d’elle, c’était limite la femme de ma vie ». Du balais ! On est là pour trouver l’Amour, pas pour panser les plaies d’un mec désespéré. On oublie aussi le type qui insulte son ex « ce n’était qu’une conne, je suis bien content d’en être débarrassé ». Elle a dû blesser son ego de mâle, pauvre petit ! Une chose est sûre, c’est qu’il parlera de la même façon de nous à la suivante. Donc NEXT !

On fonce : s’il parle de son passé amoureux avec calme et sérénité. « Oui, je l’ai aimée mais c’est terminé et je ne le regrette pas ». Pourquoi c’est rassurant ? Parce qu’il sait ce que c’est d’être amoureux et qu’il nous fait comprendre qu’il est libre dans sa tête et dans son cœur pour construire une nouvelle histoire.

3 – Est-ce qu’il prend des initiatives ?

On fuit : si c’est toujours à nous d’aller vers lui et qu’il ne prend aucune initiative. Quand on lui demande « on fait quoi ce soir ? » et qu’il répond « euh, je sais pas, ce que tu veux, j’ai pas d’idée… » Merde, t’as quoi dans le slip mec ? On aime les hommes, les vrais, pas les baltringues.

On fonce : s’il est gentil, serviable et attentionné. Qu’il nous achète du Nesquick au supermarché parce qu’on adore ça, qu’il vient nous chercher au boulot parce qu’il y a de l’orage, qu’il nous offre des cadeaux sans raison particulière…

4 – Est-ce qu’il a les mêmes valeurs que nous ?

On fuit : s’il dénigre ses parents. Hé oh mec, t’oublies que, sans eux, tu n’existerais pas ? Impossible qu’il vous respecte s’il ne respecte pas sa propre famille. Ça pue le mec déséquilibré. Idem si, à l’inverse, il est trop proche de sa môman qui plie ses slips et lui fait ses courses.

On fonce : s’il parle de ses parents avec bienveillance et qu’il entretient des rapports sains avec eux. Et si, en plus, il a le même modèle familial que nous, c’est l’équilibre assuré ! Ben oui, un fils unique ne pense pas comme un mec qui a été élevé avec trois frères et sœurs. Alors s’il semble avoir reçu une éducation similaire à la nôtre, la relation a toutes ses chances de marcher.

5 – L’hygiène : propre ou crado ?

On fuit : si son appart est dégueulasse, jonché de slips sales et de chaussettes qui fouettent. Si au moment de se coucher, il nous dit « je me brosserai les dents demain, j’ai trop la flemme là ». Et si, en prime, il ne prend pas de douche avant de faire l’amour et qu’il ne s’est pas rasé un minimum le zizi, ciao ! La forêt amazonienne, c’est récalcitrant chez les deux sexes hein.

On fonce : si ça sent le propre quand on entre chez lui et qu’il n’y a pas de trucs suspects genre un paquet de Smecta fini le caca qui traîne. Ça signifie qu’il a pris le temps de ranger un peu avant notre arrivée et par conséquent qu’il nous respecte.

6 – Est-ce qu’il a du temps à nous consacrer ?

On fuit : s’il nous fait toujours passer en dernier. « Désolé, je vois des potes ce soir », « ah non, je vais sortir tard du boulot aujourd’hui », « jamais le mardi, j’ai rugby ». Pour qu’une relation fonctionne, il faut accepter les concessions. S’il n’est pas prêt à en faire, c’est qu’il ne veut pas vraiment construire une histoire. En tout cas, PAS AVEC NOUS.

On fonce : s’il trouve toujours un moment pour nous voir, même quand il est crevé. Qu’il prend le temps de nous appeler et qu’il est capable d’annuler sa soirée entre mecs pour rester avec nous.

7 – Comment ça se passe avec son porte-monnaie ?

On fuit : le mec qui s’empiffre tout au long du dîner, reprend trois bières et qui, au moment de payer l’addition nous sort « euh désolé, je ne peux pas payer ta part, je suis à sec en ce moment. Ça m’embête de passer pour un radin, je ne fais jamais ça normalement, mais là c’est vraiment chaud… » Quel goujat ! Il a été élevé où celui-là ? Il veut jouer au mec mais ce n’en est pas un.

On fonce : s’il insiste pour qu’on reprenne un verre, un dessert et qu’il nous dit « laisse, c’est pour moi. Ça me fait plaisir de t’inviter » avec un petit sourire en coin. Bon, bien sûr, si on est amenée à le revoir, on lui offre des choses aussi. Que ce ne soit pas toujours à sens unique !

8 – Est-ce qu’il a une vie ?

On fuit : si quand on lui demande « tu fais quoi samedi soir ? » il répond « ben je vais rester sur l’ordi, j’ai un tournoi de jeux vidéos avec mes potes virtuels ». Ça sent le mec solitaire et casanier qui n’a pas de vie en dehors de sa copine, ça craint et c’est flippant.

On fonce : si c’est un vrai mec qui a besoin de passer du temps avec ses amis. Comme nous, avec nos copines quoi ! D’ailleurs, les amis doivent toujours passer avant. Parce qu’ils seront toujours là pour nous. Alors qu’avec un mec, rien n’est jamais sûr…

9 – Fait-il des projets avec nous ?

On fuit : s’il dit « j’ai peur de m’engager, prenons notre temps ». « Noël ? Mais c’est loiiiiin ! Qui te dit qu’on sera toujours ensemble ? » Hyper rassurant le garçon. Faut pas charrier. S’il ne voit pas plus loin que le week-end prochain, c’est mort, archi mort. Laissez-le au bord de la route.

On fonce : s’il dit « j’ai envie de t’emmener en week-end », « quand je te présenterai à mes parents… », « on fera ci, on fera ça ». S’il parle du futur, c’est qu’il s’y projette. C’est donc bon signe !

10 – Communication : bonne ou mauvaise ?

On fuit : si on n’ose pas lui parler de tout, qu’on a peur de ses réactions. « Mais si j’envoie ce texto, il va croire que je suis à fond », « si je fais ci, il va penser ça… » Stop ! Si vous n’arrivez pas à être spontanée, c’est que ce n’est pas le bon, point.

On fonce : s’il arrive à tirer le meilleur de nous-même. Qu’il nous pousse à affronter nos peurs et qu’il nous rappelle à l’ordre quand on fait quelque chose de travers. Eh oui, l’amour, ce n’est pas toujours aller dans le sens de l’autre uniquement pour lui faire plaisir.

Moralité ? S’il y a une complicité de ouf entre nous, qu’on adore son humour, qu’il nous protège, nous rassure, qu’on s’éclate au lit et qu’on s’imagine le présenter à nos parents, on est sur la bonne piste…

Comment tu sais que c’est la bonne toi ?

Je pense que n’importe quel homme sait que c’est la bonne à partir du moment où il arrive à se projeter avec elle sur le long terme. Quand un mec présente une fille à ses parents et à ses potes, c’est qu’elle compte vraiment pour lui. Il faut que cette fille soit en même temps ma meilleure pote mais qu’elle n’arrête jamais de me séduire ni de me surprendre. Une fille qui soit à la fois drôle, coquine et romantique. Et surtout, qu’on ait un certain nombre de valeurs communes pour que ça puisse marcher. L’éducation comme tu le disais mais aussi la même vision du couple, de la vie…

A lire aussi

Faire craquer un homme avec sa voix et le charmer

Irene

Placelibertine.com : vos avis et retours sur ce site libertin ?

administrateur

Personnalite evitante : quand votre partenaire manque de confiance

Irene

Relation amoureuse destructrice : ce qu’il faut savoir !

Irene

Séduire un homme par SMS ou au téléphone ?

Irene

Jalousie et possessivité dans un couple, comment gérer ?

Irene